Les Tremblements Lointains - Trailer

Nous sommes à Foundiougne, Sénégal, petite ville de province en désuétude, première porte vers l'Occident pour les candidats émigrants et dernière étape des circuits touristiques.
Marie et Bandiougou, vivent ici, côte à côte, chacun dans sa sphère.
Lui, jeune africain d'une vingtaine d'années, a quitté son village natal pour partir en Europe et se retrouve dans cette ville où il fait des petits boulots : photographe, guide et taxi pirogue. Depuis plusieurs mois, il espère le courrier d'une française dont il est tombé amoureux.
Elle, beauté farouche de 25 ans est la fille du médecin coopérant Jean Favret.
D'un caractère lunaire et solitaire, Marie est encore comme une enfant, enveloppée par l'amour absolu de son père qui n'a plus qu'elle au monde.
Elle est surtout la lectrice de Bandiougou car il est analphabète.
Un jour, la lettre arrive enfin. Mais Marie, qui est secrètement amoureuse du piroguier, en modifie le contenu, faisant d'une bonne nouvelle, une mauvaise.
Dès lors, suite à cette terrible déception, la répétition de malchances et d'incidents malheureux convainquent peu à peu Bandiougou qu'il est ensorcelé.
Insensiblement, il entraîne Marie dans son interprétation « sorcière » de la réalité. Malgré les diagnostiques de délire paranoïaque que porte son père médecin, elle se trouve prise dans les conséquences de son propre mensonge. Elle se met à lire sa propre existence sous la férule des sorts, des envoûtements et des actions à distance.

L'arrivée de Boris Vanara, un antiquaire parisien, ami de Jean Favret, modifie en une fois l'attitude de Bandiougou. Car Vanara promet au jeune piroguier un visa, en échange d'un fétiche authentique qu'on pourrait trouver dans sa région d'origine.
N'ayant plus à rien à perdre, et reniant ses croyances, ce dernier, décide donc de remonter le fleuve vers son village natal, vers ce passé qu'il voulait oublier, vers cette culture qu'il avait renié.
Bien malgré lui, il est accompagné, des trois occidentaux, Boris, Marie qui ne veut pas le perdre et Jean qui ne veut pas perdre sa fille. Au fil de l'eau, commence un voyage aux franges du réel, entre le visible et l'invisible, où peu à peu, tous les repères tombent et les vérités éclatent.

Retour

cinéma belge Sénegal jean francois stevenin daniel duval cinemascope dakar trailer

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×